réseau intelligent

Finition soignée, couleur flashy et affichage électronique… Après le compteur électrique austère, le compteur 2.0 : tout un symbole ! Les foyers français accueilleront avec enthousiasme les boîtiers Linky, symboles d’une transition énergétique amorcée cette année dans l’Hexagone. Plaque tournante des fameux réseaux « smart grid », Linky améliore drastiquement l’expérience de l’utilisateur en optimisant son suivi pour une consommation sans gaspillage. Un modèle d’économie d’énergie semble faire l’unanimité : les réseaux « smart grid ».

Le smart grid : métronome de la filière électrique

L’écrasante majorité des nations sont désormais engagées dans la lutte vitale contre le réchauffement climatique, et s’accordent sur l’urgence de la situation. Objectif ? Diminuer substantiellement l’empreinte carbone en délaissant progressivement les énergies fossiles au profit des énergies renouvelables. Un jeu d’équilibre complexe s’annonce donc pour maintenir le même niveau de confort sans trahir les ambitions écologiques de la communauté internationale. C’est en ce sens que la technologie « smart grid » s’avère pertinente, et s’impose en garante de cet équilibre. Comme nous l’avons vu dans un précédent article, cette technologie concerne les réseaux connectés qui permettent un ajustement des flux électriques entre les fournisseurs et les consommateurs. En connectant l’ensemble des acteurs de la filière énergétique, consommateurs inclus, ces réseaux intelligents proposent une approche tentaculaire à même d’ajuster précisément la production d’énergie en fonction des habitudes de consommation, limitant ainsi le gaspillage et les déperditions.

L’affaire de tous

Avec la généralisation de Linky, la France s’impose en pionnier de la transition énergétique au niveau mondial et construit peu à peu un savoir-faire précieux, de plus en plus convoité sur le plan international. Si le leadership technologique d’ERDF s’affirme davantage par cette prouesse, le rôle des ménages et des fabricants d’appareils électroménagers demeure indispensable pour catalyser l’efficacité de cette initiative. En effet, il s’agira pour chaque foyer de jouer le jeu et d’adopter de simples mesures de bon sens pour s’inscrire pleinement dans l’élan écologique. A l’autre bout de la chaîne, les fabricants d’appareils électroménagers devront intégrer de facto la préoccupation environnementale lors de la phase de conception de leurs produits. C’est déjà le cas de certaines enseignes, à l’image des chauffe-eau intelligents Twido®, parfaitement compatibles avec la technologie « smart grid ». Ces chauffe-eau intègrent des fonctions qui permettent de répondre de façon optimale face à ces réseaux électriques intelligents. L’objectif : assurer l’efficacité énergétique. En effet un Twido®, véritable produit de la génération Smartgrid peut interpréter les flux des réseaux afin de permettre au consommateur de se fournir en énergie pendant les périodes les plus économiques pour lui. Alliées à l’effort du secteur du bâtiment pour construire des immeubles écologiques, les initiatives comme Twido® concourront vraisemblablement à redresser la barre et à rattraper les décennies de retard consécutives aux contretemps géopolitiques et économiques.