domotique et industrie

Après son irruption bienvenue dans nos maisons, la domotique s’immisce en douceur dans le quotidien des entreprises industrielles, de plus en plus séduites par son potentiel de rationalisation des coûts et de catalyse des gains de productivité. Pourtant, seule une minorité de grandes firmes industrielles porte une réflexion structurée et volontariste en ce sens. Comment la domotique permet-elle aux entreprises industrielles d’augmenter leur productivité ?

La productivité et le chiffre d’affaires : les nerfs de la guerre

En ces temps de reprise économique timide, le top management des grands groupes industriels se montre réceptif à la domotique d’entreprise. C’est en tout cas ce qui ressort de l’étude « L’Internet des objets pour définir les stratégies futures des entreprises », menée conjointement par Accenture CEO Briefing 2015 et l’Economist Intelligence Unit. Les dirigeants sondés, interrogés sur les avantages de l’IIot (pour Industrial Internet of Things ou internet des objets industriel), évoquent l’amélioration de l’efficacité opérationnelle (43%) et de la productivité du personnel (46%), l’optimisation des actifs (46%) et la réduction des coûts (44%). L’exemple de l’entrepôt 2.0 est en ce sens équivoque. Equipés de capteurs intelligents, les magasins sont désormais en mesure de collecter et transmettre des informations en temps réel, réduisant ainsi le coût du contrôle de plus de 30%, principalement imputé au suivi et aux pertes de stock. Aujourd’hui, les secteurs les plus enthousiastes en matière d’IIot sont ceux dont les carnets de commande s’étalent sur le long terme, et qui peuvent en effet facilement répercuter les gains de productivité sur le chiffre d’affaires.

Une nouvelle approche de l’entreprise citoyenne

Si les gains de productivité et la rationalisation des coûts sont les attributs les plus «vendeurs » de l’Internet des objets, son impact environnemental est loin d’être négligeable. Couplé aux efforts de la domotique résidentielle, portée par le boom de l’électroménager intelligent, à l’image des chauffe-eau Twido®, pilotables à distance, ou encore de la climatisation autorégulatrice, l’IIot s’inscrit pleinement dans la dynamique de prise de conscience générale du défi écologique et propose des solutions concrètes pour diminuer l’empreinte carbone des industriels.

Par le biais de panneaux solaires suivant le soleil, de petites éoliennes auto-activables en cas de vent favorable ou encore d’équipements électroménagers intelligents, la domotique d’entreprise montre sa capacité à réduire la consommation énergétique des usines ou, du moins, à en « responsabiliser » les sources et s’impose comme un vecteur encourageant de l’entreprise éco-friendly.